Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS

Partenaires

CNRS
UMR IDESS GeoSysCom GéoSud MTG Université du Havre

--------

 

 


Accueil du site > Annuaire des membres > LEVEQUE Laurent

LEVEQUE Laurent

Enseignant-Chercheur

LEVEQUE L., 2012, "L’axe Seine, une approche renouvellée de la relation Port-Territoire", communication au réseau des économistes transport - aménagement, Commissariat Général du Développement Durable, MEDDE,26 septembre 2012, La grande Arche, Paris,

LEVEQUE L., 2011, Le nouveau rôle des autorités portuaires dans l’adaptation des clusters aux enjeux de la globalisation. Texte de la communication retenue au colloque « Gouverner et administrer les espaces sous tensions », Nantes 20-21 octobre 2011.

Fiche signalétique

Maître de conférences associé en Géographie et Aménagement

Adresse : Université du Havre - UFR LSH 25 rue Philippe Lebon 76086 Le Havre Cedex

Contact : laurent.leveque@lehavre.fr

Tel : 02 35 19 44 57

Thèmes de recherche

- Thème de recherche n°1 : Impacts territoriaux des activités maritimes, portuaires et logistiques.
- Thème de recherche n°2 : Cluster portuaire, gouvernance portuaire et gouvernance territoriale.
- Thème de recherche n°3 : L’estuaire et la vallée de la Seine, espace laboratoire pour l’étude de la complexité organisée.

Recherches actuelles

Coordinateur du Programme DEVPORT : Le contenu scientifique du projet DEVPORT est structuré autour de deux axes : Le premier concerne l’adaptation des acteurs de l’économie maritime, portuaire et logistique aux aléas de la mondialisation : stratégies des armements de lignes maritimes, aménagement et développement des ports, évolution des chaînes logistiques font partie des champs de recherche sur lesquels les membres de l’équipe ont déjà capitalisé une expérience significative. Le deuxième axe vise à analyser un certain nombre de modèles d’organisation portuaire repérables dans des contextes étrangers et de les confronter au cas particulier de l’ensemble portuaire et urbain de la basse Seine (Le Havre, Rouen, Paris), désigné sous le terme générique d’axe Seine. L’objectif final étant de rechercher les meilleures conditions de fonctionnement d’un système portuaire régional, adossé à une métropole mondiale.

L’équipe DEVPORT contribue aux projets "Passage portuaire" du Grand Réseau de Recherche Transport, Logistique et Technologies de l’Information (GRR TL TI) et au Projet "Flux et Mondialisation" du GRR Culture et Société en Normandie. DEVPORT bénéficie des financements de la Région Haute-Normandie et du FEDER ainsi que du soutien de la filière Logistique Seine Normandie et du Grand Port Maritime du Havre.

Téléchargez la plaquette de présentation ainsi que quelques documents de production illustrant l’avancement des travaux

DÉVELOPPEMENT PORTUAIRE ET DÉVELOPPEMENT TERRITORIAL DANS LA BASSE-SEINE. :

La recherche proposée repose sur un double objectif :

1° développer l’analyse des relations entre développement portuaire et développement territorial en confrontant des modèles généraux de compréhension issus d’observations et de travaux menés dans des ensembles portuaires européens qui seront vérifiés in situ, avec la situation observable dans l’axe Seine, autour des ports et agglomérations du Havre, Rouen et Paris.

2° proposer des pistes d’évolution possible de l’axe Seine en utilisant une méthode de scénarios argumentés reposant d’une part sur l’organisation des activités maritimes, portuaires et logistiques dans leurs relations aux territoires et d’autre part sur les modalités envisageables de gouvernance économique et politique du système urbano-portuaire de la Basse-Seine.

Un objectif plus général consiste à fédérer les recherches sur les relations entre activités maritimes, logistiques, développement portuaire et développement territorial en constituant un réseau de chercheurs issus d’horizons disciplinaires et géographiques différents, qui contribuera à mettre en perspective les projets envisagés sur l’axe Seine.

Champ d’investigation :

L’espace de référence désigné sous le nom d’axe Seine ou basse-Seine, est constitué par l’ensemble urbanisé en quasi continuité autour des agglomérations du Havre, Rouen et la métropole francilienne, organisée à travers la relation étroite entre marché de consommation, lieux de production et infrastructures de transports de tous modes. Les ports maritimes et fluviaux jouent un rôle historique dans la structuration de cet espace. Le transport maritime a évolué rapidement avec la généralisation de la conteneurisation, le transport fluvial a quant à lui, vu un regain d’intérêt avec l’accroissement récent du transport fluvial de marchandise sur le fleuve qui tend à réinstaurer une unité économique et géographique de l’axe Seine.

Les activités qui sont prises en compte dans cette recherche sont donc celles qui sont associées aux flux d’échanges maritimes, par exemple les compagnies maritimes, les activités portuaires, des services de haut niveau (assurance maritime par exemple) et les activités de transferts vers et depuis l’hinterland comme le transport fluvial, ensemble que nous appelleront Activités Maritimes, Portuaires et Logistiques (AMPL). Cet ensemble d’activités correspond donc à des chaînes d’acheminement qui comportent un maillon portuaire.

Les hypothèses

• Le cadre territorial du développement des activités maritimes et portuaire a donné lieu à de nombreuses formulations à visée performative : cluster portuaire, place portuaire, région portuaire, système portuaire régional, formes d’organisation économique et spatiale qu’il convient d’analyser et de confronter à la réalité de l’axe Seine et de ses composants urbains et portuaires.

• Les rôles et les stratégies des acteurs maritimes, portuaires et logistiques se traduisent dans des processus de territorialisation/déterritorialisation (des centres de décision, de l’emploi, de la valeur ajoutée) qui impactent les régions portuaires à des degrés divers. L’impact économique des ports doit donc être appréhendée à différentes échelles et son optimisation suppose des modalités de gouvernance appropriées.

• Dans un univers hyper compétitif, l’efficacité des différents segments de la chaîne logistique repose sur une double exigence de coordination interne et d’intégration de vagues successives de technologies innovantes qui reposent elles-mêmes sur des apprentissages, de la formation initiale et continue, de la R&D et de la recherche fondamentale, activités qui doivent être localisées au plus prés des acteurs de la chaîne logistique. Dans le domaine du transport international de marchandises, la gestion des flux d’information va jouer un rôle aussi important que la gestion des flux physiques. La maîtrise des techniques et des connaissances nécessaires pour cela nécessitent des investissements immatériels des entreprises mais également des autorités publiques. Enfin nous explorerons également l’hypothèse d’une rupture durable du trend séculaire en faveur des transports terrestres que semble annoncer le développement continu du transport par la voie d’eau depuis dix ans, ce qui constitue un changement majeur de tendance.

Les méthodes

La démarche repose sur trois approches méthodologiques

• L’approche comparatiste sur l’organisation des places portuaires et les interactions avec leurs territoires portera sur des ensembles portuaires de référence en Europe. Elle fera l’objet d’entretiens avec des représentants des autorités et des clusters portuaires au Benelux et en Allemagne. Le panel pourra être étendu géographiquement en fonction du budget alloué à la recherche.

• L’approche analytique concerne plutôt les dimensions économiques, spatiales et organisationnelles. Elle portera notamment sur la relation entre entreprises, emploi et territoire, sur l’identification des logiques de localisation des entreprises par rapport aux ports et aux infrastructures de transport ainsi que sur les hinterlands portuaires. On cherchera par exemple, à approcher la localisation des services MPL de haut niveau dans l’axe Seine (les établissements), ou encore à évaluer le niveau de dépendance de ceux-ci par rapport à des centres de décision européens et internationaux afin d’identifier des lacunes éventuelles en fonction de la demande locale.

• La dimension « stratégie des acteurs » et l’intégration des flux d’innovation dans les activités maritimes portuaires et logistiques sera abordée à travers une série d’entretiens avec des responsables d’entreprises de la filière y compris les opérateurs ferroviaires et fluviaux. Ces entretiens seront l’occasion de tester la pertinence de la notion de cluster portuaire faces aux mouvements centrifuges liés à la mondialisation des opérateurs portuaires.


Plaquette de présentation du Programme "DEVPORT"

Densité de surface d’entrepôts construits entre 1995 et 2010 - 1.4 Mo

Les zones logistiques de l’axe Seine - 574.6 ko

La structuration de l’espace logistique français - 1.1 Mo


Icone publicationsPublications - Communications

Ouvrages

  • LEVEQUE Laurent (dir.), 2002, " Atlas du Havre et sa région ", édité par la Ville du Havre 155 p., 2002.  
  • BROCARD M. et LEVEQUE L., 1996, Atlas de l’Estuaire de la Seine, Observatoire Population & habitat Ville du Havre et CIRTAI Université du Havre. Publications des Presses Universitaires de Rouen et du Havre, 155 p., décembre 1996.  

Articles

  • • LECOQUIERRE Bruno, LEVEQUE Laurent, STECK Benjamin, 2010, « Infrastructures de transport et recompositions urbaines et territoriales dans l’estuaire de la Seine », Belgeo 2010.1-2, pp.135-146  
  • LÉVÊQUE L. L’évolution de la population des communes normandes : entre crise des villes et diffusion de l’urbanisation, Normandie 2010 (N2010) – 3 mars 2009. mis en ligne le 21 mai 2009, 9 p.  http://www.normandie2010.org/
  • • LÉVÊQUE L., 2009, La Normandie a-t-elle sa place entre les « World Class Regions » et le Grand Paris ? Normandie 2010 (N2010), mis en ligne le 18 novembre 2009, 10 p.  
  • CHEDOT Cyril, MAQUET Xavier, LEVEQUE Laurent, CAMESELLA Christian, MAILLARD Martial, 2004, « Les activités maritimes et portuaires de la région havraise, une dynamique économique liée aux échanges internationaux ». In : Les cahiers d’Aval, INSEE, Rouen, septembre 2004, 12 p., édition électronique.  Résumé et article disponible en ligne.
  • BUSSI M., LEVEQUE L., 2002, "Réseau de villes normandes et recomposition territoriale ", acte du Colloque " Réseaux et territoires 2000+, problématiques de recomposition des territoires ", CEGUM, Université de Metz, Revue Mosella, Tome XXVI, n° 3 - 4, 2002.  
  • LEVEQUE Laurent, 2000, " Rouen, Caen, Le Havre, vers une aire métropolitaine ? ", Études Normandes, 2000, n°3, p. 29-74.  
  • LEVEQUE Laurent, 2000, " Les transactions immobilières dans l’Estuaire de la Seine, un arbitrage difficile entre coûts de l’immobilier et coût du franchissement ", La Revue d’Ici, n° 18, 2000, p. 19-24.  
  • LÉVÊQUE Laurent, 1998, " Réseaux de villes, de la théorie à la réalité ", Études Normandes, Mont-Saint-Aignan, n°3,1998, p. 19-32.  
  • LÉVÊQUE L, AKIRI P., 1991, La mobilité résidentielle au Havre : une approche explicative de la dynamique urbaine, Géographie sociale N° 11 - 1991.  
  • LEVEQUE L., 1990, Constitution d’une base de données micro-géographique pour l’aménagement, Le Géomètre - janvier 1990. 6 p.  

Communications

  • LEVEQUE L., 2011. L’axe Seine : Les enjeux de la desserte d’une métropole mondiale, in ALLIX Y., LÉVÊQUE L., STECK B., communications à la conférence du CIRTAI ; "les corridors de transports, enjeux et débats", Le Havre, 10 mai 2011  
  • LEVEQUE L.,CHEDOT C., 2010 Cluster portuaire et localisation de la décision dans les activités maritimes et portuaires : quelques enseignements de l’exemple havrais. Texte de la communication au colloque "Transport et développement des territoires" de la commission de Géographie des transports du comité national de Géographie . Le Havre, 8-10 septembre 2010  
  • LÉVÊQUE L., BROCARD M., PASQUIER, 2009 ,Identité et recomposition territoriale : la dimension heuristique de la notion de gouvernance abordée à partir de deux exemples normands. Communication au colloque "Gouvernement et Gouvernance des Espaces Urbains". 14 p. IDEES, Rouen, 13-15 mai 2009  
  • PASQUIER Sylvain, LEVEQUE Laurent, BROCARD Madeleine, PIERRE-MARIE Emmanuelle, 2008, « La mobilité et la redéfinition identitaire : de la discontinuité spatiale à la co-territorialité », Mobilités, Identités, Altérités, 8ème colloque du groupe « Mobilité Spatiale, Fluidité Sociale » de l’Association Internationale des Sociologues de Langue Française (AISLF), Rennes, 13-14 mars 2008.  Article disponible en ligne.
  • LÉVÊQUE L. PASQUIER S., 2008, L’estuaire de la Seine ou la construction d’une identité territoriale dans un espace en recomposition. Texte de la communication au colloque international pluridisciplinaire « Espaces de vie, espace-enjeux : entre investissements ordinaires et mobilisations politiques », Rennes 5, 6 et 7, novembre 2008. 12 p.  - Texte de la communication  - Infographie de la présentation  
  • FOUILLAND Brigitte, LEVEQUE Laurent, STECK Benjamin, 2005, « Réseaux de villes, entre réseaux virtuels et réseaux de gouvernance », 5e Rencontres de Mâcon, « Réseaux en question : utopies, pratiques et prospective », Mâcon, 30 juin-1er juillet 2005.  A propos de l’Institut de Recherche Du Val De Saône - Mâconnais.
  • LEVEQUE Laurent, CHEVALIER Marie Laure, 2004, « Impact de la grande vitesse sur la mobilité des ménages et la mutation des configurations urbaines », colloque « mobilités et temporalités », 4éme colloque du groupe de travail « Mobilités spatiales et fluidités sociales », GT23 de l’Association Internationale des Sociologues de Langue Française (A.I.S.L.F.), Facultés universitaires Saint Louis, Bruxelles, 25-27 mars 2004.  Programme disponible en ligne.
  • LEVEQUE L, PASQUIER S., 2011. "La co-territorialité : pour aborder les mobilités et les recompositions territoriales dans l’estuaire de la Seine." Texte de la communication au colloque CIST, "Fonder les Sciences du Territoire", Paris 23-25 novembre 2011  

Rapports

  • PASQUIER Sylvain, LEVEQUE Laurent, BROCARD Madeleine, PIERRE-MARIE Emmanuelle, 2008, « Ils sont partis de l’autre côté de l’eau », Mobilités résidentielles, représentations des territoires et des sociétés locales dans l’estuaire de la Seine, Rapport final, réalisé pour le Pôle Universitaire Normand, Le Havre : Université du Havre, 63 p.  -   Rapport disponible en ligne.
  • LEVEQUE Laurent, ORANGE G., 2003, " Les villes normandes face au défi métropolitain, contribution à l’étude de l’attractivité des villes et des potentialités issues de la mise en réseau ". Les Rapports du CIRTAI poru le compte de " Normandie Métropole " - Caen, Rouen, Le Havre - CIRTAI -Université du Havre - UMR-IDEES  
  • LEVEQUE L., CAPITAINE S, 2003, " Les emplois métropolitains supérieurs dans les aires urbaines françaises ", Rapport pour la Fédération Nationale des Agences d’Urbanismes (FNAU) et la DATAR, 28 p., 2003.  
  • LEVEQUE Laurent, 2000, " La transformation des espaces urbanisés dans l’aire métropolitaine Caen, Rouen, Le Havre ", Les Rapports du CIRTAI pour le compte de " Normandie Métropole " 104 p.  
  • BROCARD M., LECOQUIERRE B., LEVEQUE L., STECK B., 2000, « Les effets territoriaux du pont de Normandie », Les Rapports du CIRTAI, juin 2000  

Chapitre d’ouvrage collectif

  • • LÉVÊQUE L., 2010. Les recompositions territoriales en Allemagne et en Angleterre : deux histoires, deux cultures, et quelques convergences inattendues … in BUSSI M. (dir.), « Un monde en recomposition : Géographie des coopérations territoriales », Presses Universitaires de Rouen et du Havre, p.115-150.  
  • • LÉVÊQUE L., BILLARD G., 2010. Métropolisation, Recomposition Territoriale et Coopération, Réseaux de villes et métropolisation, in BUSSI M. (dir.), « Un monde en recomposition : Géographie des coopérations territoriales », Presses Universitaires de Rouen et du Havre, p.45-67.  
  • LEVEQUE L., BROCARD M. , PASQUIER S., PIERRE-MARIE E., 2009, La mutation de l’espace et des société dans l’estuaire de la Seine in "L’estuaire de la Seine, un passé commun, un avenir en construction". Les conférences de l’estuaire pp.74-80, édition des falaises, Rouen, mars 2009  
  • LEVEQUE Laurent, CHEVALIER Marie-Laure, 2005, « Impact de la grande vitesse sur la mobilité des ménages et la mutation des configurations urbaines ». In : MONTULET Bertrand, HUBERT Michel, JEMELIN Christophe, SCHMITZ Serge [sous la dir. de], Mobilités et temporalités, Bruxelles : Publications des FUSL, pp. 89-109.  Couverture et résumé disponibles en ligne.
  • LÉVÊQUE L., 2004, Au coeur des recompositions urbaines. Émergence d’un nouvel acteur local. in "Une Université dans la cité", p. 61-78, Édition des Falaises  -   
  • LEVEQUE L., MALLET P., 1995, Système d’information socio-économique urbain : l’exemple de la ville du Havre, 1995, in Weber C. et Dureau F. (dir.), Télédétection et systèmes d’information urbain, pp.110-123, ECONOMICA, Paris, 1995.  
  • LÉVÊQUE L., BROCARD M., 1993, L’estuaire, une nouvelle polarisation, in GUERMOND Y. (dir.), « La Haute Normandie sur deux horizons », Reclus-La Documentation Française. p.79-120, 1993.  
  • PASQUIER S., LEVEQUE. L, BROCARD M., PIERRE-MARIE E. 2011, La mobilité et la redéfinition identitaire : de la discontinuité spatiale à la co-territorialité. In DEPEAU S., RAMADIER Th., " Se déplacer pour se situer", Presses universitaires de Rennes, PP. 145-165.  

Thèse / HDR

Direction scientifique de livraison de revues