Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS

Partenaires

CNRS
UMR IDESS GeoSysCom GéoSud MTG Université du Havre

--------

 

 


Accueil du site > Équipes > Mobilités, représentations et territoires > Présentation générale

Présentation générale

La thématique des mobilités fédère depuis plusieurs années un ensemble de recherches et de projets engagés par des chercheur.e.s du CIRTAI, dont les travaux sont intégrés dans l’axe 1 de l’UMR IDEES (Acteurs et Formes de la mobilité). La dynamique initiée a permis principalement :

- d’articuler la recherche entre les dimensions objectives des mobilités et la construction des représentations individuelles et collectives

Dans cette perspective, deux éléments sont constamment mis en relation : • les déplacements réels entre des positions dans un espace donné constatables et mesurables à un niveau collectif ; • les attitudes et aptitudes à la mobilité d’un individu ou d’un groupe social ; celles-ci dépendent des contextes sociétaux dans lesquels ils évoluent, des ressources socio-économiques, cognitives et culturelles accessibles. Leur traduction en mobilités effectives dépend également de représentations, individuelles et collectives, qui donnent sens à des espaces, à des distances, à des déplacements, à des parcours.

La question des décalages et des interactions dynamiques entre dispositions, représentations et réalités des déplacements, entre dimension subjective et dimension objective des mobilités, apparaît comme un point central de la réflexion. Les représentations peuvent ainsi jouer dans le sens de l’embellissement rétrospectif ou prospectif d’un parcours de mobilité (récits de voyage, de parcours professionnel), voire créer l’illusion de la mobilité dans des situations d’immobilité.

- d’élaborer une réflexion dans le cadre d’une diversité territoriale, à des échelles variées et dans une perspective pluridisciplinaire

La réflexion de cette équipe sur le thème des mobilités, d’abord appréhendées d’un point de vue spatial à des échelles différentes, s’est progressivement ouverte à une approche sociologique, particulièrement autour des thèmes des mobilités résidentielles, professionnelles, socioéconomiques, institutionnelles et en lien avec les phénomènes de mobilités géographiques stricto sensu.

Projets et travaux de recherche des sous-équipes en cours

1. Projets

1. 1. Projet de recherche « Identités et Appartenances face au Monde » (IAM) La recherche s’inscrit dans le chantier de l’UMR IDEES dit « Mondialisation ». Il s’agit de questionner la pertinence du concept d’Etat-nation, comme acteur souverain sur son territoire et support d’appartenances spatiales et de pratiques quotidiennes, face aux concurrences et remises en cause de la mondialisation jugée source soit de déterritorialisation –par l’émergence d’échelons d’appartenance de niveau supra nationaux ou d’identités déconnectées du support territorial (« citoyens du monde », « expatriés »…)- soit de reterritorialisation, lié au phénomène d’attachement à des niveaux infranationaux (régions, départements, micro-territoires….).

1.2. Le GRR Seine GrandParis autour des mobilités pendulaires ferroviaires (Normandie/Paris) La recherche s’intègre à un programme dirigé par A. Brennetot (UMR IDEES) ; l’analyse des mobilités ferroviaires est faite en lien avec l’étude des représentations et sentiments d’appartenance territoriale des usagers.

1.3. Séminaire trimestriel « Le Monde et moi, et moi… » Ce séminaire s’inscrit dans le chantier de l’UMR IDEES dit « Mondialisation Son objectif est d’explorer les différentes modalités à travers lesquelles le monde est pris comme objet, afin de dépasser les approches nationales, disciplinaires et thématiques. On s’intéresse aux relations entre le monde et les individus, au sens d’unités d’analyse ou d’observation – qu’ils soient acteurs, agents ou sujets, liés à des groupes, ou encore disciplines, idéologies, etc. Il s’agit également de déterminer dans quelles situations et comment les individus se représentent le monde ; les facteurs qui contribuent à façonner les représentations du monde et comment ces représentations sont élaborées ; enfin comment elles agissent sur les pratiques. Cette approche entend mettre l’accent sur des méthodologies centrées sur l’individu en tenant fortement compte de la contextualisation, et en favorisant une réflexion épistémologique, en particulier concernant les données. Les séances du séminaire sont trimestrielles et se tiennent alternativement au Havre et à Rouen. (Responsables : C. Didelon, F. Jedlicki)

2. Travaux des sous-équipes

2.1 « Pratiques du voyage dans un monde qui change » Cycle de journées d’étude -2011/2012- en lien avec l’axe 1 de l’UMR IDEES). L’objet de ce cycle a été l’étude des « aspects constitutifs du voyage » à la lumière des évolutions sociales, culturelles et techniques, récentes ou plus anciennes. L’écriture d’un ouvrage de synthèse est programmée. (Bruno Lecoquierre et Eric Wauters).

2.2 Mobilités géographiques, stratification sociale contemporaine, repositionnements des individus et des groupes L’objet est de voir les effets de la multiplication des échelles d’appartenance (« permutabilité »). Les enquêtes concernent plusieurs terrains : voyageurs effectuant un tour du monde, en particulier « blog-trotters » (C. Didelon, F. Jedlicki) ; expatriés revenus en France (M. Hachimi-Alaoui) ; « mobiles par procuration » c’est-à-dire des télétravailleurs dans des espaces ruraux (P. Sajous). Ces enquêtes s’inscrivent dans le projet IAM.

2.3 Mobilité résidentielle des jeunes L’objet de la recherche est de comprendre des comportements sociétaux spécifiques à la jeunesse : départ de chez les parents, mode de vie en solitaire, mobilité transnationale de jeunes diplômés européen (Sandra Gaviria).

2.4 Statuts d’immigration précaires L’objet de la recherche est de réfléchir à la notion « d’incertitude juridique » élaborée suite à la restriction des politiques d’immigration. A travers l’étude des cours obligatoires d’instruction civique, du Contrat d’Accueil et d’Intégration (CAI) destiné aux migrants désireux de s’installer durablement en France ; une seconde étude auprès des migrants à Mayotte est menée, autour des effets de la départementalisation à Mayotte (programme INEMA : « La Départementalisation de MAyotte : Construction et Traitement des INEgalités sociales et linguistiques » (INEMA) (ANR inégalités. Coord. Foued Laroussi et Elise Palomares). (Myriam Hachimi-Alaloui)

2.5 Mobilité individuelle, milieux urbain et périurbain L’objet de la recherche vise à réfléchir à la relation déplacement / représentation en intégrant le rôle exercé par l’aménagement de l’espace et l’évolution des réseaux techniques (transports terrestres et TIC) (Patricia Sajous).

2.6 Territoire et Technologies de l’Information et de la Communication L’objet de la recherche est de contribuer, partant de la thèse de la fin de la géographie et des mobilités, au débat sur la relation de complémentarité entres les formes courantes de mobilité et les TIC La réflexion interroge les liens étroits qui interagissent entre "mobilités réelles" et "mobilités virtuelles". (Philippe Vidal). Enquêtes en cours : Publics à faible capital de mobilité (publics âgés et publics souffrant d’un handicap) ; Commerce électronique et mise en tourisme des territoires (Philippe Vidal, Samuel Deprez).

Mots-clés : Mobilité géographique ; mobilité sociale ; mobilité professionnelle ; mobilité résidentielle ; mobilités virtuelles ; migrations ; jeu d’échelles (locales, régionales, internationales, mondiales) ; représentations collectives ; identifications ; voyage ; tourisme ; territoires.

Bibliographie indicative

• BAKIS Henry, VIDAL Philippe, (2010), « Geography of information society », chapter 5, pp 71-87, in REBER Bernard, BROSSAUD Claire, Digital COGNITIVE TECHNOLOGIES EPISTEMOLOGY AND KNOWLEDGE SOCIETY, Wiley-ISTE, mars 2010, 448 p. • BAKIS Henry, VIDAL Philippe, 2007, « De la négation du territoire au géocyberespace : vers une approche intégrée de la relation entre espace et TIC », chapitre 5, pp 101-116, in BROSSAUD Claire, REBER Bernard [sous la dir. de], HUMANITÉS NUMERIQUES 1 : nouvelles technologies cognitives et épistémologie (Traité IC2, série cognition et traitement de l’information), Paris : Hermes Lavoisier, 283 p • DIDELON C., RICHARD Y, 2012, “The European Union in flows of International Students, attractiveness and inconsistency”. International Review of Sociology ; 2012, 1-16 ; 16 pages. • DIDELON C. 2011, Socio-spatial frameworks of spatial representations and variation of knowledge and appreciation of Europe. Social variation synthesis report ; EuroBroadMap project (deliverable 6.3). • DIDELON C., 2010, « Quand les multinationales divisent le Monde. Représentations et pratiques du territoire-Monde ». Revue Géographique de l’Est [En ligne], vol. 50 / 1-2 | 2010, mis en ligne le 30 septembre 2011 • DIDELON C., RUFFRAY (DE) S., BOQUET M., LAMBERT N., 2011, “A world of interstices : A fuzzy logic approach to the analysis of interpretative maps”, The cartographic journal, vol 48, n°2. pp 100-107. • EVENO Emmanuel, VIDAL Philippe, (2002), « Les personnes âgées face à la société de l’information ». In : BOUCHAYER Françoise, GORGEON Catherine, ROZENKIER Alain [sous la dir. de], LES TECHNIQUES DE LA VIE QUOTIDIENNE, AGES ET USAGES, Paris : Mission de la Recherche DREES-CNAV, pp.93-102. • HACHIMI ALAOUI Myriam, ASAL Houda, 2013, « Canada ». In. SIMON Gildas Simon (éd.), Dictionnaire géo-historique des migrations internationales dans le monde, Paris, Armand Colin, à paraître, 2013. • HACHIMI ALAOUI Myriam, 2008, « L’exil des Algériens à Paris et à Montréal. Les apports de la comparaison ». In HAMMOUCHE A et LABDELALOUI H. (dir.), Les migrations algériennes à l’étranger, vol. 1, pp. 116-133. • HACHIMI ALAOUI Myriam, 2006, « Les effets discriminants de l’incertitude juridique », Raison présente, « Discriminations », n° 152, pp. 61-72. • GONZALEZ BERNALDO Pilar, JEDLICKI Fanny, 2012, "Tramitar y transmitir un pasaporte comunitario. Reconstrucciones de la memoria genealógica familiar", Estudios Migratorios Latinoamericanos, A. 26, N. 72, enero-junio 2012, pp.33-50. • JEDLICKI, Fanny, 2010, "Le bagage des enfants de l’exil. De la transmission de la mémoire dans les familles de réfugiés chiliens", in GALLORO, Piero-D. (dir.), L’exil des sud américains en Europe francophone, Presses Universitaires de Nancy, 2010, pp. 77-102 • JEDLICKI, Fanny, 2007, "De l’exil au retour : les figures des familles réfugiées politiques et retornadas chiliennes", in Hommes & migrations, dossier « Migrations latino-américaines », novembre-décembre 2007, pp. 52-62 • LECOQUIERRE Bruno, 2008, Parcourir la terre. Le voyage, de l’exploration au tourisme, L’Harmattan (coll. Là-bas). • SAJOUS P., 2013, « Emergence de l’homme @ distance dans l’espace péri-urbain : effets d’internet sur les mobilités » in Annoot E. et Bertin J. Cl. « L’homme @ distance : Innovation et développement, CNRS Editions, p. 53-70. • SAJOUS P., 2013, « L’expérience SOHO solo dans le Gers : exemple d’une campagne innovante ? », revue Netcom, numéro thématique Labours et jachères numériques dans les territoires ruraux. • VIDAL Philippe, ROUGE Lionel, (2011), « Les espaces périurbains habités par le numérique ? Le cas de la Normandie », ÉDITIONS DU CERTU, août 2011, 54 p. • VIDAL Philippe, (2009), "La place des Technologies de l’information et de la communication dans la géographie des transports", pp.85-106, chapitre 4 (avec la collaboration d’o. Joly), in Brocard Madeleine (ed), QUESTIONS DE GÉOGRAPHIE DES TRANSPORTS , Ellipses, collection transversales, mars 2009, 188 p. • VIDAL Philippe, MUS Mathilde, (2009), "Les TIC dans l’élaboration de la ville accessible : l’exemple des publics handicapés", FLUX, N°78, Octobre-Décembre 2009, pp. 38-48 • VIDAL Philippe, (2004), "Les 56-65 ans confrontés à l’usage des TIC : une génération de transition ?", EMPAN, Vieillir entre proches et professionnels, n°52, janvier 2004, pp • VIDAL Philippe, (2001), "Les seniors et l’internet, entre pratique citoyenne et inscription territoriale : le rôle intégrateur des espaces multimédias", RETRAITE ET SOCIÉTÉ, n°33, pp. 54-63.

Mots-clés

Mobilité