Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS

Partenaires

CNRS
UMR IDESS GeoSysCom GéoSud MTG Université du Havre

--------

 

 


Accueil du site > Archives > Publications récentes des membres du laboratoire

Publications récentes des membres du laboratoire

Quelques publications récentes des membres du laboratoire



La Communication électronique : enjeux, stratégies, opportunités

Quelle que soit sa situation personnelle ou institutionnelle – notamment en politique, dans l’entreprise, en formation –, chacun ou chacune d’entre nous converse aujourd’hui avec une grande variété d’interlocuteurs ou d’interlocutrices par le biais des TIC. Les outils de communication électronique confèrent un pouvoir de parole considérable, une puissante liberté d’expression et de choix. Chaque usager participe ainsi activement, en tout temps et en tout lieu, à la construction de nouveaux espaces intermédiaires qui rendent perméable la frontière entre les sphères publique et privée. Afin de mieux rendre compte de cette richesse et de cette complexité, l’ouvrage adopte une perspective pluridisciplinaire, recourant selon les cas aux sciences de l’information et de la communication, mais aussi aux sciences politiques, aux sciences du langage, à la psycholinguistique, aux sciences de gestion, à la sociologie et aux sciences de l’éducation.

Responsables scientifiques : Liénard Fabien, Zlitni Sami Editions : Lambert-Lucas Parution : Avril 2015

Travail et culture dans un monde globalisé

Dans la série déjà longue des études consacrées à l’histoire du travail, cet ouvrage met l’accent sur une approche comparée au niveau mondial. Les expériences rapportées d’Afrique et d’Amérique latine offrent ici un matériau riche et diversifié. Les auteurs rappellent que les sources pour cette histoire ne se trouvent pas exclusivement dans les archives ou les enquêtes, mais aussi dans l’étude des facteurs culturels du travail. Traitant de diverses formes du travail – les industries agricoles et mécaniques, le caractère « invisible » ou non reconnu de la main-d’œuvre, l’artisanat et le secteur informel –, le livre discute également de questions concernant les organisations, la manière d’écrire l’histoire, la résistance et la créativité, l’impact des cultures locales, ainsi que les attentes des jeunes. Ce volume est issu des présentations et des discussions qui ont eu lieu lors du symposium sur les « Changements dans les modèles culturels du travail en Afrique : une approche comparative », tenu à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, du 5 au 7 décembre 2011. Si le Sénégal y fait l’objet d’une attention particulière, de nombreuses contributions y traitent d’autres parties du monde et jettent des regards croisés sur l’Afrique et l’Amérique latine.

Auteurs pour le laboratoire IDEES-Le Havre et sous la direction de Babacar Fall, Ineke Phaf-Rheinberger, Andreas Eckert : John Barzman et Kevin Corchemore Editions : Karthala Paru en : Avril 2015

Dictionnaire des migrations internationales

Les migrations internationales et leurs effets constituent aujourd’hui un phénomène d’une réelle ampleur et d’une complexité sans précédent. Cet ouvrage collectif vise à rendre ces mouvements actuels de population plus intelligibles en les replaçant dans le contexte géohistorique de chaque État et sous l’analyse croisée de l’émigration et de l’immigration. Cette approche originale, inscrite dans le temps long – des Grandes Découvertes aux temps présents –, montre l’universalité mais aussi la très grande diversité de ces phénomènes. Elle rend possible les comparaisons de pays à pays, tant à l’intérieur des grandes régions du monde qu’entre celles-ci. Rédigé par une équipe internationale et multidisciplinaire de 150 auteurs (géographes, historiens, démographes, sociologues, anthropologues, politologues), cet ouvrage de référence fortement documenté, accessible à tous publics, vient éclairer d’un jour nouveau un sujet d’actualité permanent.

Auteurs pour le laboratoire IDEES-Le Havre et sous la direction de Gildas Simon : Myriam Hachimi Alaoui Editions : Armand Colin Paru en : Fevrier 2015

Messaline, la putain impériale

« Dès qu’elle sentait son mari endormi…, la putain impériale s’encapuchonnait et s’évanouissait dans la nuit... Camouflant ses cheveux noirs sous une perruque blonde, elle gagnait un bordel moite aux rideaux rapiécés où un box lui était affecté, elle s’y exhibait nue… Elle faisait goûter ses caresses à qui entrait, se faisait payer sa passe, renversée, ouverte, une foule la besognait et y déchargeait, et quand le bordelier libérait enfin ses filles, elle s’en allait tristement, n’ayant pu qu’être la dernière à fermer boutique, brûlante encore de la tension de sa vulve raide… ». Ainsi le poète latin Juvénal brosse-t-il dans sa sixième satire le portrait de Messaline (v. 20 apr. J.-C.- 48 apr. J.-C.), l’épouse dépravée de l’empereur Claude, qui fut accusée d’avoir secrètement divorcé de son époux pour convoler en secondes noces avec son amant et finit tragiquement poignardée. Pour la postérité, elle incarnera désormais, comme Julie, Agrippine, ou plus tard Théodora, la figure par excellence de la concupiscence sans limites, du désir féminin incontrôlé et incontrôlable, et ne cessera de hanter l’imaginaire occidental à partir de la fin du Moyen Âge. Romanciers, dramaturges, peintres, cinéastes et psychiatres, qui en feront l’archétype de la nymphomane et l’érigeront au rang d’icône de l’ère décadente, exploiteront à l’envi sa légende noire. Mais quelle femme se cache vraiment derrière ces stéréotypes ? Dans cette première biographie française consacrée à cette figure hautement symbolique, Jean-Noël Castorio explore avec talent les multiples facettes d’un mythe qui, de Boccace à Alfred Jarry, en passant par Rodin ou Federico Fellini, a toujours fasciné.

Auteur : Jean-Noël Castorio Editions : Editions Payot Paru le : 21 janvier 2015

Procès-verbaux de la Société populaire de Montivilliers

C’est le 21 septembre 1793. un an exactement après le décret d’abolition de la Royauté. que s’ouvre le premier registre de la société populaire de Montivilliers. Dans une ville de 3 000 habitants située près d’un grand port colonial (Le Havre), ces cinq registres successifs, présentés et annotés par Eric Saunier et Eric Wauters, montrent l’apprentissage de la citoyenneté politique au quotidien par les presque 500 militants jacobins qui participent aux débats jusqu’aux journées de germinal an III. Peu ouverte aux élites révolutionnaires, devant composer avec les exigences du monde rural, la Société populaire de Montivilliers fait preuve d’un modérantisme politique et religieux dont le modèle, très différent de celui du Havre avec laquelle elle entre souvent en conflit, est un témoignage important du rôle pionnier que jouent ces structures de sociabilité politique dans le progrès de l’idée républicaine.

Auteurs : Eric Saunier, Eric Wauters Editions : Comité des travaux historiques et scientifiques - 2014

La Normandie en débat n°3 - Une métropole à inventer

Depuis trois ans, un groupe de géographes de Caen, de Rouen et du Havre se réunit pour réfléchir à la réforme territoriale et, en ce qui concerne notre région, à la possible réunification des deux régions normandes. Cette réflexion a abouti à la publication d’un ouvrage collectif en 2012 ("La Normandie en débat"). A la suite de cette parution, ce groupe de 15 géographes, auquel participent cinq membres de l’université du Havre, a décidé d’axer sa réflexion sur la question de la métropole normande, sujet qui se trouve désormais au cœur de l’actualité. Le troisième numéro de la série de plaquettes qui seront consacrées à ce thème est paru en octobre 2014.

Habitats non ordinaires et espace-temps de la mobilité

Malgré la centralité de la question de l’habitat dans les sociétés contemporaines, les formes non ordinaires d’habitats restent mal connues. Les chapitres de cet ouvrage dessinent les contours mouvants de cet objet spatio-­politique  : des quartiers d’invasion autoconstruits en situation postcoloniale, des zones en friche à occupation temporaire et précaire, des abris de fortune, des habitats mobiles, des formes atypiques de logement humanitaire, des hébergements/lieux de travail, des topiques des guerres urbaines et frontalières. Le retour au premier plan du paysage mondial de l’habitat non ordinaire (HNO) est une des manifestations des changements profonds affectant les sociétés contemporaines, découlant des déréglementations, du développement de l’économie de bazar, des mobilités comme des résistances et des adaptations à ces mutations. C’est pourquoi les auteurs dont les textes sont rassemblés ici ont mené des enquêtes de terrain, au plus près des habitants, des militants et des artistes, et des situations concrètes pour construire leur analyse de l’habitat non ordinaire qui ne ressemble que rarement au « bon habitat », celui des majoritaires, des marchés et des administrations.

Auteurs : Marc Bernardot - Arnaud Le Marchand - Catalina Santana Bucio Editions : Editions du croquant Pour plus d’information

Formation, qualification, éducation, emploi

La mixité de la formation reste à réaliser dans les parcours des jeunes. Comprendre et déjouer les mécanismes à l’œuvre dans la construction du genre conduit à prendre la mesure des effets d’une organisation professionnelle elle-même très hiérarchisée avec des filières segmentées selon le sexe. Mais le jeu constant des rapports sociaux de sexe ouvre un espace d’innovations aux éducateurs.

Auteurs : DEVINEAU Sophie, ANNOOT Emmanuelle, DEZALAY Thierry Editions : PURH


Eté 44. L’insurrection des policiers parisiens

Le 19 août 1944, les policiers parisiens en grève s’emparent de la préfecture de police et en soutiennent le siège alors que la capitale est solidement tenue par les Allemands. Débordant les gaullistes et prenant de court les communistes, ils déclenchent ainsi l’insurrection qui s’étendra à toute la ville jusqu’à l’arrivée des Alliés. Combats sur les barricades, mission d’approvisionnement en armes, protection de la population, arrestations, déminage : c’est en civil et aux côtés des FFI que les policiers parisiens déploient leur savoir-faire. Paradoxe ? Ces hommes n’ont-ils pas été les serviteurs zélés de Vichy et des occupants pendant quatre ans, réprimant la Résistance et participant activement aux persécutions antisémites ?

Pour la première fois, grâce à une analyse exhaustive des parcours individuels des 152 policiers morts lors des combats, l’auteur dresse le portrait sociologique et politique de ces représentants de l’ordre ralliés à la Résistance dans des mouvements comme Honneur de la police ou Police et Patrie. Cet ouvrage situé à la confluence de l’anthropologie et de l’histoire nous entraîne dans un récit haletant tout en proposant une analyse riche et nuancée des événements qui ont précipité la Libération de la capitale.

Auteur : Christian Chevandier
Edition : Vendémiaire - collection Révolutions
Pour plus d’information

"Travail et travailleurs maritimes XVIIIe-XXe siècle : du métier aux représentations", Revue d’histoire maritime, n° 18, 2014-1. Dossier

IDEES-LH (UMR 6266) et le CRHQ (UMR 6583) ont collaboré pour produire un numéro spécial de la Revue d’histoire maritime sur le travail en mer et sur les côtes, dirigé par John Barzman et Jean-Louis Lenhof. Le dossier est issu en partie des Journées maritimistes du Havre, 1-18 octobre 2013, organisé par IDEES Le Havre avec le concours du GIS Histoire maritime (CNRS) et du Pôle maritime (Polmar) de la Maison de la Recherche en Sciences Humaines de Caen.

Pour plus d’information

Enfermements, Justice et Libertés. Aujourd’hui et hier, ici et ailleurs

Les objectifs de l’enfermement, hier comme aujourd’hui, en France comme ailleurs, sont complexes et ambigus : entre inclusion et exclusion, ordre et insertion, soin et sanction. Dans des lieux aussi divers que les locaux de garde, les centres éducatifs fermés, les prisons, les centres médicaux fermés (etc.), la dignité des personnes peut être mise en cause, leurs droits fondamentaux non respectés, leur état physique et mental menacé.

Auteurs : Christian Chevandier, Jean-Manuel Larralde, Pierre V. Tournier
Sous la direction de : Christian Chevandier, Jean-Manuel Larralde et Pierre V. Tournier
Editions : L’Harmattan

Travailler ensemble ? Des disciplines aux sciences sociales

Dix-neuf auteurs dont neuf enseignants chercheurs de l’UMR IDEES-Le Havre (Cirtai) apportent une contribution à la réflexion épistémologique sur l’interdisciplinarité.

Presses universitaires de Rouen et du Havre,

Sous la direction de : Christian Chevandier

Avec la participation de : John Barzman, Bruno Bertherat, Sébastien Boulay, Madeleine Brocard, Marie Cartier, Christian Chevandier, Philippe Corcuff, Clarisse Didelon, Bétarice Galinon-Mélénce, Jean-Louis Izbicki, Bruno Lecoquierre, Nadia Lepastourel, Emilie Legrand, Sylvain Pasquier, Geneviève Prévost, Jérôme Prieur, Éric Saunier, Benjamin Steck, Pierre Thorez et Pierre-Victor Tournier

La normandie en débat n°2

Depuis trois ans, un groupe de géographes de Caen, de Rouen et du Havre se réunit pour réfléchir à la réforme territoriale et, en ce qui concerne notre région, à la possible réunification des deux régions normandes. Cette réflexion a abouti à la publication d’un ouvrage collectif en 2012 ("La Normandie en débat"). A la suite de cette parution, ce groupe de 15 géographes, auquel participent cinq membres de l’université du Havre, a décidé d’axer sa réflexion sur la question de la métropole normande, sujet qui se trouve désormais au cœur de l’actualité. Le premier numéro de la série de plaquettes qui seront consacrées à ce thème vient de paraître.

Contact au Havre : Bruno Lecoquierre, bruno.lecoquierre@univ-lehavre.fr

Télécharger la plaquette La Normandie en débat - Une métropole à inventer - n°2

JPG - 20.9 ko

Géotransports revue en ligne

Le troisième numéro, millésimé 2014, de la Revue Géotransports, revue francophone de géographie des transports, vient d’être mis en ligne. Cette livraison est consacrée aux "Transports et territoires insulaires".

Vous pouvez y accéder en cliquant sur le lien suivant : http://www.cnfg.fr/Transport/index.php/fr/

L’escale portuaire entre mythes et réalités, de l’Antiquité au xxie siècle

La modernisation des transports maritimes tend aujourd’hui à supprimer les escales. Cette étape nécessaire autrefois, pour s’abriter, se ravitailler, réparer ou se reposer, s’informer, retrouver un instant le mode de vie des terriens, était aussi un temps de rencontre et d’initiation pour le voyageur. Pour les hommes du passé ou dans l’imaginaire du roman ou du cinéma, l’escale, à la fois moment et lieu, avait une forte valeur symbolique, entretenue de nos jours par le tourisme de croisière, par la navigation de plaisance ou de course. De cette expérience, ce recueil d’articles brosse un panorama qui croise les regards de spécialistes de disciplines différentes, histoire, géographie, littérature.

Sous la direction de : John Barzman, Jean-Pierre Castelain et Éric Wauters

Avec la participation de : Anne Bosser, Gilbert Buti, Eun-Sook Choi Chabal, Anne Conchon, Simon Duteil, Évelyne Guihur, Yves Ouallet, Camille Parrain, Johann Petitjean et Éric Saunier

Pour plus d’informations

JPG - 20.9 ko

Géotransports revue en ligne

Le premier numéro, double (n°1-2), millésimé 2013, de la Revue Géotransports, revue francophone de géographie des transports, vient d’être mis en ligne. Cette première livraison est consacrée à "Transport et développement des territoires", collection de 17 articles sélectionnés parmi les communications présentées au colloque qui s’est tenu au Havre en septembre 2010, organisé par l’UMR IDEES/Cirtai.

Pouraccéder à cette revue :
- www.cnfg.fr/Transport
- page d’accueil du CNFG (onglet Revue Géotransports),
- page de la Commission de Géographie des Transports, dans la rubrique "Revues Géotransports".

Formes en devenir Ouvrage collectif

La vie sociale est structurée par des formes, donnant tout leur sens aux relations, aux communautés, à la construction des expériences individuelles et à la transmission des valeurs collectives. Ces formes constituent des instances de médiation structurant les processus de communication, tout en configurant la perception que les acteurs ont de la réalité sociale. Elles sont à la fois technologiques, linguistiques, narratives interactionnelles, symboliques (tels les rites), culturelles, organisationnelles et architecturales. Mais il peut aussi s’agir de dispositifs techno-médiatiques ou encore de représentations, comme les formes mentales. Toutes contribuent à « architecturer » notre rapport à nous-mêmes, aux autres et au monde, formant notre perception même des choses. Proposant des analyses thématiques, mêlant approches théoriques et empiriques, cet ouvrage traite des formes de la communication dans toute leur richesse et leur complexité.

Sous la direction de : Pascal Lardellier

Avec la participation de : Pascal Lardellier, Claude Javeau, Françoise Bernard, Claudine Batazzi, Sung-Do Kim, Fabien Liénard, Françoise Albertini, Pierre Quettier, Patrizia Laudati.

Language Policy, Education and Multilingualism in Mayotte Ouvrage collectif

Mayotte has been French since 25 April 1841. Since 31 March 2011 it has been the 101st department of the French Republic. Two main local languages are spoken there : Shimaore (a Bantu variety) and Kibushi (a Malagasy variety). French is the official language. This is the complex multilingual situation in which arises the acute problem of teaching French, the language of education, as well as the island’s vernacular languages. If linguistic policy is seen as the context in which the complexity of social relationships in a given situation are evident and become meaningful, it must take as its perspective the island’s sustainable development. It can only be fair if of benefit to the island. Linguistic policy cannot be devised without making the necessary link with school. What will be the consequences on the education system ? How is linguistic variation managed in schools ? What status should be given to the vernacular languages, invariably excluded from schools ? The papers in this volume try to go some way in answering such questions and shedding light on the situation in Mayotte with regard to these major problems. Not all the papers deal exclusively with Mayotte but refer to other situations : New Caledonia, French Polynesia or French Guyana, for example.

Traducteur(s) : Carpenter Edwin

Responsable(s) scientifique(s) : Laroussi Foued, Liénard Fabien

Institution(s) : Ouvrage publié avec le concours de l’Université de Rouen et du Conseil Général de Mayotte

Présentation : Foued Laroussi et Fabien Liénard

Contributeurs : Addisu Véronique Miguel, Deprez Christine, Fleury Cynthia, Florin Agnès, Greaves Sara R., Guimard Philippe, Kroon Sjaak, Lafon Michel, Laroussi Foued, Launay Michel, Liénard Fabien, Mbom Clément, Ngalasso-Mwatha Musanji, Nocus Isabelle, Paia Mirose, Schultze Marie-Laure, Vernaudon Jacques, Yagmur Kutlay

Culture, identity and digital writing, Epistémè 9, Revue internationale de sciences humaines et sociales appliquées, Séoul : Université Korea - Center for Applied Cultural Studies

(En anglais)

Au sommaire : Présentation du numéro / Le courrier chez les jeunes adolescents / Les paradoxes de la communication en forum de discussion / 10 ans après une autre étude du "français tchaté" / Sud4science de acquisition d’un grand corpus de SMS en français à l’analyse de l’écriture SMS / Technodiscursivités natives sur Twiter : une écologie du discours numérique / Stratégie de provocation et d’autopromotion sur le profil Facebook : une communication à risques négociés / Le couple contemporain à l’heure du nomadisme communicationnel / La question du genre et des TNIC au prisme du dialogue de la sociologie et de la sémiotique / Le réseau Doustourna ou la constitution 2.0 / From CineEye to Cine-first / Actualité de Pierre Vermerch / Detouring to the Modern / Focus sur La mémétique

Coodonné par : Fabien Liénard

Avec la participation de : Josie Bernicot, Hélène Bourdeloie, Christelle Crumière, Sophie Demonceaux, Catherine Détrie, Daiana Dula, Alain Bert-Erboul, Virginie Juliard, Jaeho Kang, Minhyoung Kim, Cédric Lopez, Monique Malric, Michel Marcoccia, Claudine Moïse, Rachel Panckhurst, Marie-Anne Paveau, Isabelle Pierozak, Mathieu Roche, Bertrand Verine, Isabelle Vidalenc, Olga Volckaert-Legrier, Sami Zlitni.

Traces numériques : De la production à l’interprétation

Relié à des inconnus par des technologies numériques simplifiant l’accès à l’information et à la communication, l’humain du XXIe siècle, même le moins tenté par les nouvelles technologies, laisse partout des traces de ses actions. Relevant de la sphère publique ou privée, les traces numériques de ce Nouveau Monde sont manipulables et susceptibles de ressurgir dans des contextes imprévisibles. Chaque jour, ce fonctionnement inquiète d’autant plus que le numérique gagne progressivement toutes les pratiques contemporaines.

Issus de champs disciplinaires variés (sciences de la communication, informatique, linguistique, sociologie, etc.), les universitaires de renom,réunis ici, non seulement lèvent le voile sur la façon dont se fabriquent et s’utilisent les traces numériques, mais aussi analysent les réponses aux risques encourus, qu’elles relèvent d’une protection passive (« le droit à l’oubli ») ou active (la performance dans la gestion des traces numériques). Cet ouvrage, second d’une série « L’Homme trace », constitue un des volets du paradigme de l’Homme-trace. La production, l’usage etl’interprétation des traces numériques y sont situés dans leurs analogies et différences avec d’autres catégories de traces.

Un ouvrage qui renvoie le lecteur à ses propres comportements et propose une protection relevant de trois mots clefs : formation, responsabilisation, éthique.

Auteurs : Béatrice Galinon-Mélénec et Sami ZLITNI
Éditions : CNRS Éditions


NetCom n°26 - Traces numériques : de la présence à l’oubli

Intitulé "Traces numériques : de la présence à l’oubli", ce nouveau numéro de la revue NetCom est préfacé par Béatrice Galinon-Mélénec et introduit par Sami Zlitni et Fabien Liénard. Il regroupe les textes de 6 chercheurs autour de la thématique des traces numériques : Christelle Crumière (Université du Havre), José Luis Dader (Université de Complutense, Madrid), Jean-Claude Domenget (Université de Franche-Comté), Sung-Do Kim (Université de Koryo, Séoul), Pascal Lardellier (Université de Bourgogne) et Adrian Staii (Université de Grenoble).

Accéder à la présentation

De l’hospice au domicile collectif. La vieillesse et ses prises en charge de la fin du XVIIIe siècle à nos jours

Près de trois siècles de vieillesse observée, analysée, située. Trois siècles qui ont vu émerger les grands parents, au xviiie avec Greuze qui les peint, et au xixe, avec Hugo qui les magnifie, pour, de nos jours, les faire osciller entre ceux qui aident et ceux qui sont aidés. Trois siècles qui ont regardé la pauvreté des vieux devenus incapables de travailler et tombés à charge de leurs proches et, à défaut, de la charité publique puis de l’assistance et enfin de la solidarité. Trois siècles qui ont vu la naissance des seniors, retraités actifs et, dit l’année, solidaires des autres générations : l’entraide équitable et symétrique va-t-elle supplanter la relation nécessaire mais asymétrique de l’aide ? [...] Le très grand intérêt et l’originalité [de ce volume] consistent à savoir osciller harmonieusement entre le local et le global, entre l’enracinement régional et la vision nationale, voire internationale. Ces travaux viennent de disciplines, de spécialités diverses, comme est diverse la société elle-même. L’accent est mis sur l’apport de la société à l’accompagnement de la vieillesse, grâce à des politiques sociales qui traversent les républiques et les gouvernements. De la généralisation des pensions de retraite qui fait reculer la pauvreté des vieillards, au développement de la gériatrie qui apprend à les soigner, à la modernisation de la gérontologie qui permet de mieux accueillir et accompagner, l’ouvrage met en valeur ce que la société fait pour ses anciens, même si, encore et toujours, il y a plus et mieux à faire.

Auteurs : Yannick Marec et Daniel Réguer
Éditions : PURH


La communication Electronique en questions

Les Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) sont omniprésentes dans nos sociétés. Elles amènent à échanger des données tout le temps, où on se trouve et comme jamais. Ce constat justifie à lui seul cet ouvrage collectif qui se propose d’interroger la communication électronique. Vingt-neuf chercheurs ont ainsi participé à la rédaction des vingt-trois chapitres en français et en anglais de ce volume, que Christian Licoppe préface en se questionnant logiquement : Peut-on mettre la communication électronique en question ? Les chapitres ne constituent pas des réponses mais des éclairages regroupés en quatre parties. Celles-ci correspondent à des domaines qui recourent à la communication électronique avec des objectifs communicationnels initiaux variés et divers.

Auteurs : Sami Zlitni et Fabien Liénard
Éditions : Peter lang


L’Homme @ Distance : Innovation et Développement

L’innovation technologique caractérise la société du XXIe siècle. Le numérique a révolutionné la vie des citoyens en rendant possible la mise en réseaux des individus, des groupes, des entreprises et des institutions.

Le recours aux Technologies de l’Information et de la Communication constitue-t-il un changement dans les représentations des notions de distance et de proximité, dans les relations sociales et les pratiques ? Cette question constitue le fil conducteur de cet ouvrage collectif. Son originalité est de s’intéresser au sens du couple distance/proximité à travers différents champs conceptuels issus des sciences humaines et sociales et à partir des méthodes, des terrains qui leur sont associés. La pluridisciplinarité constitue ici un choix délibéré pour élargir la réflexion sur un sujet multidimensionnel.

Auteurs : Sous la direction de Emmanuelle Annoot et Jean-Claude Bertin
Éditions : CNRS Editions


Captures Captures

Depuis quelques décennies, le contrôle des frontières et de l’accès à la citoyenneté a été considérablement renforcé en Europe et ailleurs. Alors même que se poursuit et s’accélère un puissant processus de globalisation, les mobilités humaines sont pour partie entravées. Cet ouvrage propose d’interpréter, à la lumière des anciennes guerres de capture d’esclaves, les dispositifs antimigratoires et d’analyser l’émergence de la figure du « sans-papiers » ou du « clandestin » qui n’est en fait qu’un étranger privé de ses droits. Ce modèle permet de résoudre la double contradiction apparente, d’une part entre les besoins avérés de main-d’oeuvre des pays occidentaux et ces politiques et, d’autre part, entre les fondements humanistes des démocraties et le recours à l’internement et à l’expulsion de civils.

Auteur : Marc Bernardot
Editions : Croquant

A noter : Marc Bernadot a présenté cet ouvrage à la librairie La Galerne - Le havre le mardi 05 février 2013 à 18h00.

La Normandie en débat

La Normandie fait débat. Deux grandes questions devraient se faire entendre plus fortement que d’autres. La Normandie existe-t-elle ? Actuellement divisée entre deux régions administratives, la Haute-Normandie et la Basse-Normandie, partagée entre Rouen, Caen et aussi Le Havre, doit-elle être unifiée ou, si l’on préfère, réunifiée ? Mais, la Normandie pour quoi faire ? Cette deuxième question dépasse la première, car un territoire ne vaut que pour ceux qui y habitent et qui l’animent.

Ouvrage publié avec le soutien des universités normandes de Caen, Le Havre et Rouen

Éditions : OREP

La Franc-maçonnerie dans les ports

Bien que la franc-maçonnerie soit un sujet scientifique à part entière depuis une trentaine d’années, les loges en milieu portuaire n’ont encore fait l’objet d’aucune étude synthétique et comparative. Le présent ouvrage est donc pionnier dans ce domaine. L’interrogation de départ concerne la spécificité de l’activité maçonnique en milieu portuaire. Il s’avère qu’elle n’est pas tant due au recrutement de membres de professions maritimes qu’au brassage social généré par un grand nombre d’étrangers qui font de la loge portuaire à la fois un creuset interculturel propice à l’ouverture sur le monde et un havre de protection pour les gens de mer en exil.

Sous la direction de : Cécile Révauger et Éric Saunier
Édition : Presses Universitaires Bordeaux


Servir sans guérir - médecine palliative en équipe mobile

Comment, du point de vue organisationnel, une unité volante s’intègre-t‑elle dans les services par lesquels elle est sollicitée ? Émilie Legrand analyse sociologiquement le travail au quotidien d’une équipe mobile de soins palliatifs en dévoilant quelles stratégies elle met en place pour s’adapter au sein d’une institution dominée par l’objectif de stabilisation de la maladie, sinon de guérison.

Auteur : Emilie LEGRAND
Éditions : EHESS


Policiers dans la ville : Une histoire des gardiens de la paix

Policiers dans la ville Une histoire des gardiens de la paix L’histoire des policiers dans la ville - de la création du corps des gardiens de la paix aux lendemains de la chute du Second Empire et jusqu’au début du XXIe siècle - doit s’écrire comme celle d’un groupe professionnel. Aussi est-elle à la fois politique - le recours des gouvernements aux forces de l’ordre - et civique et sociale - les policiers étant par ailleurs des citoyens et des travailleurs avec des droits d’organisation et de défense. Ces hommes pratiquent un métier, maîtrisent des savoir-faire. Chacun d’entre eux a une histoire individuelle où la part de la famille est primordiale. Leur rapport à la ville est marqué par une origine géographique, mais aussi un mode d’habitat. C’est donc bien un métier qu’il faut appréhender, comprendre sa mission principale : celle de policer un monde urbain réticent, saisir des pratiques et des codes professionnels, mettre en perspective des carrières, prendre conscience que la sociabilité et les représentations contribuent à construire une identité fondée sur des facteurs permanents. Cela est particulièrement mis en évidence lorsque la légalité connaît une crise de légitimité, que ce soit dans les années 1930, sous l’Occupation, au cours de la guerre d’Algérie ou des insurrections de mai 1968.

Auteur : Christian CHEVANDIER
Éditions : Folio Histoire


NetCom

Désormais, la revue Netcom est abritée par l’UMR IDEES / Cirtai. NETCOM est la revue officielle de la commission "Société de l’information" de l’Union Géographique Internationale (UGI) et du CNFG depuis 1987. Elle figure sur la liste de référence de l’AERES. Les deux langages de la revue sont indifféremment le français et l’anglais. La revue dispose d’un comité scientifique international depuis 1997. Elle traite des dimensions situées à l’articulation entre les réseaux de communication et les territoires. Pour cette raison, la revue édite également des travaux en provenance d’autres disciplines des sciences humaines (aménagement du territoire, sociologie, économie, etc.).

Vient de paraitre dans la revue NETCOM, "Labours et jachères numériques dans les territoires ruraux"
Auteurs : Laurence Barthe et Philippe Vidal
Networks and Communication Studies - NETCOM, vol. 25 (2011), n° 3-4

La Presse en parle - 112.8 ko

La Normandie en débat n°3 - Une métropole à inventer - 568.6 ko